-24%
Le deal à ne pas rater :
OPPO Reno7 128Go 4G Noir
249 € 329 €
Voir le deal

Je déambule, je fais des bulles, attention la chute [Tora]

Invité

Anonymous

Invité

Lun 12 Oct - 14:43
Je déambule, je fais des bulles, attention la chute

C'est long, c'est trop long. Ça doit bien faire trois jours que Tora est pas venu me voir et du coup je m'ennuie. En plus c'est pas un beau jour pour moi. Vy est insupportable et elle arrête pas d'apparaître. Il est neuf heures du soir quand Vy m'apparaît encore une fois. Elle me fait signe de la suivre et comme souvent dans les mauvais jours c'est ce que je fais. Je quitte ma chambre dans le calme et la discrétion pour arpenter les couloirs sans un bruit.
Lorsqu'un surveillant passe, je me cache dans un coin tout en suivant Vy, c'est presque elle qui me contrôlait en fait. On pouvait même dire qu'elle me possédait, sauf que moi je la voyais juste.
Je ne mis pas très longtemps à quitter les sous-terrains sans être vue et me voilà dans les couloirs de la zone nord. Parfois j'ai des cours ici, mais en journée. Pas quand il fait nuit. Les couloirs sont sombre, calme. C'est là que je m'amuse comme une enfant...comme Vy en fait, la preuve que c'est pas un bon jour, car c'est elle qui me contrôle.

« Hé ho ? Hihihih »


Un rire de petite fille sort de ma bouche et raisonne dans les couloirs. Je sautille un pied sur l'autre en avançant dans les couloirs sombres et je remarque qu'il y a de la lumière plus loin. Je me cache dans un coin et là je vois un visage familier. Tora...Il est avec un homme, cet homme je le connais, il fait le ménage dans l'école, des fois quand je le croise il me sourit. Il a l'air de donner des ordres à Tora et c'est là que je vois Tora faire comme ce monsieur. Vy est à côté de moi et elle me dis froidement.
Citation :


« Je te l'avais dit, il ment... »
« Il ...Pourquoi il a pas voulut me le dire ? »
« Parce que tu es folle...Et il veut pas que tu le colles »

Je tourne à nouveau la tête vers Tora qui ne m'a pas vu car je suis caché dans la pénombre. Vy quant à elle sautille vers une porte mal fermé qui mène au toit et me fais signe de venir.
Il ne me faut pas longtemps pour arriver en haut des toits et la vue que j'ai devant moi me subjugue. Je cours alors avec Vy et je monte sur un petit rebord. Y a des protections au cas où je tombe, mais je tomberais quand même alors je fais attention et je m'amuse à faire l'équilibriste sur le rebord.
Je vais et viens, déambule en me sentant libre comme un oiseau et parfois je fais un tour sur un pied tout en restant en équilibre sur le muret jusqu'à ce que la porte du toit s'ouvre et que le visiteur assiste à mon spectacle dangereux.
Je murmure tout en continuant de déambuler à moitie dans le vide.

« Ça ne va pas, ça ne va pas, surtout personne ne dois me toucher...Hein Vy ? »


Je pourrais être violente...très violente.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité

Mar 20 Oct - 18:02

Je déambule, je fais des bulles, attention la chute

Feat Victoria Hakumi



Une journée de plus à bosser. Ca te faisait un eu chier, parce qu'encore aujourd'hui, tu ne pourrais pas voir Victoria. Il était plus facile pour toi de la voir lorsque tu faisais le ménage de nuit, dans la partie souterraine du complexe. Hors ce n'était pas le cas aujourd'hui. Au moins, tu ne risquais pas de la croiser dans les couloirs.. Pour elle, tu étais étudiant ici. Tu lui avais menti, par peur mais surtout par honte. Tu ne savais pas comment lui dire.. Tu savais que ce n'était pas une bonne idée et que ça serait bien pire qu'elle apprenne que tu lui avais menti.. Tu ne pourrais pas cacher la vérité éternellement, mais tant que tu le pouvais.. Tu le ferais.

Tu as l'air un peu absent alors que l'homme qui te parle te donne ton planning pour le reste de l'après-midi, là où tu dois nettoyer. Il en vient même à faire claquer ses mains devant ton visage pour te faire revenir à la réalité. Tu secoues légèrement la tête, t'excusant d'avoir fait preuve d'inattention.

« C'pas grave mon garçon, tant que ça ne devient pas une habitude. »

Il tapote ton épaule dans un rire franc. Bon.. Il l'a pas mal prit. Mais effectivement, il ne faut pas que tu sois constamment dans la lune.. T'as pas vraiment envie de te faire virer. Tu as besoin de cet argent. Tu l'écoutes jusqu'au bout cette fois-ci et sans te perdre dans le fil de tes pensées. Tu as le droit à une petite pause avant de retourner travailler. Tu en profites alors pour t'éclipser sur le toit pour aller te fumer une cigarette.

Tu ouvres la porte dans un grognement, tu n'as pas envie de retourner bosser.. Et ce soir tu vas jouer au livreur jusque tard dans la nuit.. Tu aimerais te reposer, mais tu n'as pas vraiment ce luxe. Tu relèves la tête, portant ta cigarette à la bouche et.. Il y a Victoria. Elle est sur le toit. Près du bord. La clope tombe de ta bouche alors que tu trésailles. Une vague de panique te prend alors qu'elle joue les funambules au bord du vide.

« Ça ne va pas, ça ne va pas, surtout personne ne dois me toucher...Hein Vy ? »

Ok. Le message est passée. Tu résistes tant bien que mal à l'envie de courir vers elle et d'empirer les choses. Tu avances d'un pas, puis deux.

« Victoria.. Eloigne toi du bord, s'il te plait.. »

Ta voix est douce, bien plus douce que d'habitude et derrière cette douceur se trouve de la peur. Tu es terrifié à l'idée qu'elle puisse tomber. Qu'elle puisse mourir. Tes yeux la supplient de venir vers toi ou au moins de s'éloigner..

Please don't do that
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité

Jeu 22 Oct - 16:04
Je déambule, je fais des bulles, attention la chute

Je continus de déambuler calmement sur le muret du toit en murmurant que ça n'allait pas du tout. Je n'avais pas encore repéré que je n'étais plus seule. Vy jouait en face de moi sur le muret et ça me permettait de me concentrer sur elle pour garder mon équilibre. L'air frais me caressait le visage jusqu'à ce que j'entende une voix familière. Je tourne la tête et je reconnais Tora. Je rougis un peu en le fixant. Il m'a menti et je n'arrive pas à savoir pourquoi.
Sa voix raisonne jusqu'à mes oreilles et me rappelle doucement à l'ordre. Il a une voix tellement douce, tellement calme, c'est étrange. Je ne sais pas pourquoi, mais quelque chose au fond de moi me fait faire une chose impensable. Je fais un grand sourire à Tora et je saute pour faire un demi-tour et reprendre mes déambulations calmement.
Tout en marchant je parle dans le vide ,mais on pouvait clairement comprendre que je parlais à Tora.

« Pourquoi tu m'as mentis ? Je viens de te voir avec l'homme de ménage et tu fais comme lui ».

Ma voix était cristalline, douce et mélodieuse, comme-ci je chantais une petite comptine. Parfois je tourne la tête vers lui et je vois le regard suppliant de mon ami. Il a peur, peur que je tombe...
Je ne regarde plus Vy et forcement je me déconcentre et ce qui devait arriver arriva. Mon pied glisse dans le vide. Par chance je ne fais que me râper la cheville et je tombe du muret côté toit. Assise sur le toit je fixe Tora les larmes aux yeux en criant.


« Pourquoi tu me dis pas la vérité ? »

Comme souvent quand je suis nerveuse, je commence à me pincer la peau. Puis petit à petit ce sont mes ongles qui commencent à agresser ma peau. De légère trace de sang commencent à apparaître tandis que je murmure.

« Je te colle...je t'agace...C'est Vy qui le dit ...Je voulais pas la croire »

Je continus de chantonner doucement ces mots. Assez fort pour qu'il m'entende. Il allait finir par comprendre que Vy était bien plus qu'une simple hallucination. Je continuais de me gratter le bras avec virulence au point de me faire saigner. Lorsque je m'en rends compte, je m'arrête de moi-même.
Et je prends ma tête entre mes mains tout en me balançant d'avant en arrière pour me calmer. Je devais faire passer cette crise, inutile de faire peur à Tora...
Au bout de quelques minutes j'arrive enfin à me calmer et à faire disparaître mon hallucination.



:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité

Jeu 22 Oct - 16:54

Je déambule, je fais des bulles, attention la chute

Feat Victoria Hakumi



Des sueurs froides, l'estomac tordu et la mâchoire tremblante.. Tu regardes Victoria qui n'a pas l'air de se soucier de pouvoir tomber du mauvais côté du muret. Elle saute même ce qui t'arrache un petit cri qui peine à sortir de ta bouche. Tu tends ta main vers elle dans l'espoir qu'elle vienne vers toi pour la prendre.. Espoir plutôt vain, on ne va pas se mentir. Elle finit par te parler, te poser une question. La question. Pourquoi lui avoir menti ? Tu bouches et se ferme, ne parvenant pas à articuler une réponse. Tu baisses les yeux un instant. Tu n'as plus seulement honte de ta condition, mais aussi de ne pas lui avoir dit la vérité.

Elle tombe. Ton cœur trésaille une nouvelle fois, l'espace d'un instant, avant de se sentir soulager. Elle n'est pas tombée dans le vide. Avant même que tu ne puisses bouger ou parler, Victoria reprend la parole, pleurant, te criant après. Tu ne peux rien dire, c'est toi qui est en tord après tout. Ton unique œil n'ose pas se poser sur elle, tu ne sens plus digne de ne serait-ce que la regarder. Alors tu jettes quelques coups d'œil rapide et tu vois qu'elle commence à se faire du mal. Encore. Tu ne supportes pas de la voir dans cet état et tu ne peux pas non plus ne rien faire.

« Je te colle...je t'agace...C'est Vy qui le dit ...Je voulais pas la croire »

Tu grognes. Le sang coule. Tu agis sans penser, courant vers elle, la touchant malgré l'interdiction. Tête basse, ta voix est forte mais c'est uniquement à cause de la peur qu'elle vient de te faire que de colère.

« Te fais pas d'mal steuplait.. Si tu veux te défouler.. Fais le sur moi, j'le mérite. »

Tu relâches ses poignets, prêt en encaisser, prêt à faire le punching-ball vivant. Tu attendais qu'elle soit plus calme avant de parler à nouveau et lui donner les explications qu'elle attendait. Tu ne pouvais plus te cacher derrière des mensonges. Enfin si, tu pouvais, mais tu ne le voulais pas. Ca aurait pire surement et puis.. Au moins comme ça, tu n'avais plus à lui cacher ça.

« J'ai pas d'excuses.. Pour t'avoir menti. J'avais juste honte.. J-J'avais peur que c'que tes parents m'avaient dit devienne vrai.. Que tu veuilles plus m'parler parce que.. J'suis pauvre.. Et j'sais, c'est con mais.. Te reperdre après tout ce temps loin d'toi.. J'sais pas comment j'aurais réagi.. J'suis.. J'suis désolé vraiment.. »

Please don't do that
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité

Dim 25 Oct - 16:12
Je déambule, je fais des bulles, attention la chute

Je venais tout juste de m'agripper la tête pour me calmer, mes avant bras en sang à cause de mes ongles que j'ai oublié de couper. Tora enfreins les règles, il me touche...Il agrippe mes poignets en me parlant d'une voix forte. Je suis ailleurs, je ne l'écoute même pas. Vy hurle à l'intérieur de moi.

« Frappe LE ! Il va te frapper comme tes parents ! Alors défends toi »


Je serre les dents et je tente de combattre Vy intérieurement. Tora continue de parler et ses mots ne m'atteignent pas, je serais incapable de dire de quoi il parle. Mais ce que je sais, c'est qu'une fois le silence revenue, je plonge un regard sadique dans le sien. Sans un mot j'approche doucement mes mains de lui. On pourrait croire que je viens le câliner, je me mets à genou et d'un coup mes mains se pose sur sa gorge, j'enlace son cou de mes deux mains criminelles et je commence à serrer en le fixant et en souriant. Ma voix se fait provocatrice et elle pouvait même faire peur.

« T'es un menteur Tora...C'est pas bien de mentir »


Ma voix chantonnant signe que Vy à prit le contrôle accompagne mon geste. Je serre de plus en plus fort et petit à petit je monte sur ses jambes pour tenter de le coucher au sol. Je serre encore, et encore en murmurant.

« Il faut te punir...je vais te punir »


Une grosse voix raisonne sur le toit

« Mais qu'est ce qui se passe ? »


Une paire de bras inconnus m'agrippe et me ceinture au sol. C'était le responsable de Tora qui avait oublié de lui donner une dernière directive. Heureusement qu'il était monté sur le toit en voyant Le jeune homme y monter. Il me serre de plus en plus au niveau de la taille avec mes bras le long du corps. Il ordonne alors au jeune homme.

« Descend appelé quelqu'un ils vont aller la mettre en isolement. Ça va tu es pas blessé ? »

Je hurlais en me débattant autant que je pouvais. Au fond de moi c'était bizarre. Vy hurlait et me contrôlait, mais moi j'étais au fond de mon corps et j'assistais impuissante à ce qu'il se passait. Peut-être que Tora arriverait à m'apaiser, ou peut être que finir en isolement une semaine me calmerait. Je sais pas, mais j'avais mal, mon corps se contractait entièrement jusqu'à...jusqu'à ce que Vy disparaisse d'un coup. Mon corps se décrispe...et mes yeux redeviennent plus tendre alors que je murmure.

« J'ai mal... »


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité

Mar 27 Oct - 14:08

Je déambule, je fais des bulles, attention la chute

Feat Victoria Hakumi



Tout se passe en une fraction de seconde. Qu'est-ce que tu croyais qu'elle allait t'écouter ? Rêve toujours. Tu la sens au dessus de toi, ses mains d'habitude si frêles être fortes autour de ta gorge. Son regard, l'expression de son visage, déformé par quelque chose que tu connais pas, que tu ne comprends pas. Elle n'est pas ta Victoria. Pas en cet instant. Et tes traits versent plus dans la peine que dans la peur. Au fond de toi, il y a encore un espoir qu'elle revienne à elle, qu'elle ne te fasse pas plus de mal mais.. Ca serait bien trop beau. Son étreinte se resserre et l'instinct de survis reprend le dessus. Tes mains se placent sur ses poignets, essayant de la repousser sans lui faire de mal.

« Il faut te punir...je vais te punir »

Elle serre toujours plus, tu ne vas pas tenir longtemps comme ça. Par chance, quelqu'un vient sur le toit. Tu ne le regardes pas mais à sa voix, tu reconnais aisément ton supérieur. Il sait que tu viens ici pour fumer pendant tes temps de pauses.. Surement qu'il avait oublié de te dire un truc ou qu'il venait s'en griller une avec toi. Le poids de Victoria sur toi disparait, il a réussi à l'enlever, la plaquant au sol. Tes mains viennent se poser sur ta gorge, toussotant, reprenant ta respiration peu à peu.

« Descend appelé quelqu'un ils vont aller la mettre en isolement. Ça va tu es pas blessé ? »

Quoi..? Tu peines à ressembler tes esprits, ayant encore du mal à croire à la scène qui vient de se dérouler. J'ai mal, murmure la voix de ton amie à terre. Tu écarquilles les yeux, hurlant.

« Non ! » Tu reprends d'une voix plus douce. « Non, s'il vous plait.. J'la connais, c'est.. C'est mon amie.. Laissez moi.. Laissez moi essayer de la calmer ! »

« L'manque d'oxygène t'as fait perdre la tête fiston ! Va chercher quelqu'un ! Elle est folle ! »

« Je vous en pris !»

Supplies-tu, le fixant de ton seul œil. Le vieil homme hésite, secoue la tête en soupirant, puis desserre son emprise sur la jeune femme.

« Si elle fait le moindre geste suspect, j'hésiterais pas un instant. »

Dit l'homme, le regard méfiant. Il recule d'un pas, te laissant faire. Tu ne sais pas trop quoi espérer en cet instant.. Si tes paroles n'ont pas fonctionnés quelques minutes plus tôt.. Tu souffles. Si ça ne marche pas, tu auras au moins tenter quelque chose. Tu ne réfléchis pas vraiment, t'essayant à terre juste derrière elle. Tu ne la touches pas, même si tu as juste envie de la prendre dans tes bras.

« Victoria.. Tu m'entends ? J'sais que tu m'entends.. Dis.. Tu t'souviens ? »

Ta voix est faible mais elle pouvait l'entendre à la distance où elle se trouvait de toi.

« Tu t'souviens de c'que tu me chantais quand j'étais dans un état d'colère pas possible..? Tu venais près de moi, tu passais ta main dans mes cheveux et tu chantais.. Ca m'a toujours calmé, tu te souviens de la comptine ?»

Ta main se lève, se tendant vers elle sans pour autant la toucher. Tu commence à chantonner.

« Kira kira hikaru, osora no hoshi yo..»

Tu continues de chanter la fameuse comptine, tu ne sais pas si cela l'apaise, mais toi tu te sens déjà plus calme et tu l'es de plus en plus au fil des paroles.

Please don't do that
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité

Ven 30 Oct - 15:03
Je déambule, je fais des bulles, attention la chute

J'ai mal, il m'étouffe, il sert trop fort. Vy était furieuse et au fond de moi je sentais que je ne tiendrais pas longtemps. J'arrive à murmurer que j'ai mal même Vy continu de vouloir revenir, je bataille pour ne  pas qu'elle ne revienne. J'ai fait du mal à Tora je le sais je l'ai vu.
Le jeune homme semble alors supplié mon geôlier de le laisser faire. Il arriverait à me calmer...j'en suis sûr aussi il va y arriver. J'ai confiance en lui.
Son patron desserre alors son étreinte sur moi et doucement mon corps arrive à remuer un peu. Je retrouve le souffle et la douleur s'atténue. Tora ne s'approchait pas de moi, mais il me parlait, je l'entendais au loin. Je plonge mes yeux vidé d'émotion sur lui et j'écoute.
Pendant ce temps l'homme me lâche totalement en voyant que je suis calmé. A genoux sur le sol je me crispe, l'ambiance est tendus car on sait qu'à tout moment je peux exploser. Mon regard ne bouge pas alors que Tora va se mettre derrière moi à une certaine distance. Il me demande alors de me souvenir...
Tora me parle de ma comptine...mes yeux ne bougea pas, on aurait dit un animal sur le qui vif. Mais à l'intérieur de moi...des images revenaient. Tora énervé, parfois il pleurait de colère, parfois non et moi je venais caresser ses cheveux en chantonnant.
La voix de Tora m'arrive aux oreilles et instinctivement je me mets aussi à chantonné en même temps que lui.


Je reprend le refrains avec lui d'une voix toujours aussi douce mais plus adulte qu'avant.

« Kira kira hikaru, osora no hoshi yo..»

Mon corps se détends doucement et je reprends enfin possession de moi-même. J'aurais pus me tourner et lui sauter au cou. Mais à la place je reste à genou sur le sol et mes larmes commencent à couler s'écrasant au sol. Je renifle en portant une de mes mains à ma bouche et je murmure la voix étranglé par les sanglots.

« Pardon Tora....Je suis désolée... »

Je pose doucement mon front sur le sol en pleurant alors que le patron de Tora le regarde.

« Je descends...au moindre problème tu m'appelles ok ? »

Il était très sérieux et si ça n'avait tenue qu'a lui, il aurait appelé de l'aide directement, mais la situation semblait allait mieux.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité

Sam 7 Nov - 16:28

Je déambule, je fais des bulles, attention la chute

Feat Victoria Hakumi



« Pardon Tora....Je suis désolée... »

Elle se met à pleurer et tout aussi, l'adrénaline étant retombée. Le vieil homme décide de partir pour vous laissez un peu d'intimité, même si la situation parait maitrisé, il ne parait pas serein. Tu ne l'es pas plus que lui en réalité. Victoria a l'air d'être revenue, cependant, rien ne te dit qu'elle ne va pas à nouveau dérailler.

« T'excuses pas, c'est pas ta faute. »

Murmures-tu à la jeune femme. Tu le pensais vraiment. Si tu n'avais pas été aussi fier, si tu ne lui avais pas menti.. Elle ne se serait pas retrouvé dans un tel état.

« C'est ma faute. J'suis désolé vraiment.. J'aurais du te dire la vérité de suite mais.. Mais j'avais peur. »

Tu baisses la tête, maintenant, il fallait lui dire. Tout. Mais avant, tu attendais qu'elle soit un peu plus calme pour être qu'elle t'écoute, parce que tu n'aurais pas le courage de lui réexpliquer une seconde fois.

« Est-ce que tu veux.. Un câlin ? »

Un câlin. C'est toujours bien les câlins. C'est chaud, doux, réconfortant et.. Tu en avais probablement autant besoin qu'elle en cet instant. Tu l'invitais à venir se blottir contre toi si elle le voulait, puis venant le moment de dire la vérité. C'est la gorge serrée que tu te lanças.

« J'suis pas élève ici comme tu as pu le voir.. J'fais le ménage. C'est un petit boulot en plus des deux autres que j'cumule. J'suis pauvre. J'le suis depuis que tes parents ont tout mit en œuvre pour qu'on s'voit plus. Mon père a perdu tous notre argent dans des paris à la con.. Mais ma mère a demandé l'divorce et m'a abandonné. J'étais pas majeur alors j'étais obligé de rester avec mon vieux.. J'ai vécu et j'vis encore dans un bidonville.. Voilà, tu sais tous, dans les grandes lignes. »

Dans les grandes lignes. Pas besoin d'entrer dans les détails sordides.


«J'ai réagi comme un con. J'sais que j'aurais pas dû et que c'était stupide.. Mais j'avais vraiment peur.. J'avais peur que tu me rejettes, que je te perde encore. Je l'aurais pas supporter. »

Please don't do that
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité

Lun 9 Nov - 15:42

Je déambule, je fais des bulles, attention la chute

Je venais de poser mon front sur le sol en pleurant. J'étais recroquevillé en proie à des tremblements à cause de mes sanglots. L'homme venait de partir et la voix douce de Tora raisonne non loin de moi. Je tentais de me calmer en buvant les paroles de mon ami. Il s'ouvre à moi et m'explique tout.
Il avait eu peur c'est pour ça qu'il a menti. Je renifle un peu et quand Tora me propose un câlin, je renifle à nouveau en gardant le silence. Pourquoi il voudrait me câliner ? Je viens de l'attaquer. J'aurais pus le tuer. Je me mordille la lèvre nerveusement et doucement je relève ma tête et le haut de mon corps en restant à genou au sol. Je plonge mon regard dans celui de Tora et je murmure.

« Oui, je veux un câlin Tora »

Je rampe à genoux devant lui et je vais me blottir tel un chaton blessé dans ses bras. Je continus de sangloter dans ses bras, je pleurais de fatigue mais j'étais calme. Vi n'étais plus là, Tora ne risquais plus rien. Je passe mes bras autour de sa taille et je le serre légèrement. En vérité je le fais de toutes mes forces, mais j'ai pas de force alors il risque pas de sentir grand chose.
Sa gorge est serrée, il à mal je le sens, mais il se lance et m'explique tout. Aillant retrouvé un peu de lucidité, je marmonne en gardant mon visage caché contre son torse.

« Je suis pas la plus riche non plus...Regarde où je vis. »

De nous deux qui aurait plus raison d'ignorer l'autre et de le rejeter ? Tora vit dans un bidonville, moi je suis folle et je peux faire une crise à tout moment. Je renifle à nouveau et je gigote un peu contre lui afin d'aller cacher mon visage dans son cou en murmurant.

« Je t'aurais pas rejeté... ton retour c'est une lumière dans ma vie ... »


Ma vie n'est pas la plus belle non plus et même si Tora est pauvre, il reste libre et je ne me fais pas prier pour le lui rappeler entre deux sanglot. Je desserre mes bras et je m'assoie face à lui le visage rougie par mes larmes. Je renifle à nouveau et je le fixe du regard en demandant.

« Je te fais peur Tora ? Je voulais pas te faire du mal et...Je m'en fiche que tu fasses le ménage ici...surtout que ça me permet de te voir et je comprends mieux maintenant pourquoi tu venais pas me voir tout le temps... »

Je me passe l'avant bras sur le visage pour virer les larmes et je rajoute.

« Je t'en veux pas moi...Je tiens toujours autant à toi »


Je pose doucement mes deux mains sur les siennes, et lentement je me redresse sur mes genoux et je me penche vers lui approchant mon visage du sien et doucement ma bouche se pose sur sa joue droite. Elle y reste quelques secondes et lorsqu'elle quitte sa peau, je murmure.

« M'abandonne pas...me mens pas... »




:copyright: 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité

Lun 23 Nov - 16:15

Je déambule, je fais des bulles, attention la chute

Feat Victoria Hakumi



« Oui, je veux un câlin Tora »

La jeune femme se blottit contre toi et tu te sens tout à coup plus léger, comme si, ce contact si simple t'enlevait toutes les peines que tu trainais. Et tu te sens rassuré aussi, si elle veut bien d'un câlin, si elle s'en sent capable, c'est qu'elle va déjà un peu mieux. Tu restes tout de même vigilant, tu fais ce que tu peux pour être le plus doux possible dans tes gestes et ta voix. Tu lui expliques alors tout, révélant enfin la vérité. Ce que tu aurais du faire dès le départ.

« Je t'aurais pas rejeté... Ton retour c'est une lumière dans ma vie ... »

Tu sens ton cœur rater un battement et tu la serres un peu plus contre toi. Tes joues s'empourprent d'un léger rouge tandis que quelques larmes roulent sur ta peau. Elle a dit ça. Elle a vraiment dit ça. Elle se détache de toi pour pouvoir te regarder, tu n'as pas vraiment envie qu'elle te voit ainsi, question de fierté mal placé.. Mais tu te dis que c'est sans doute mieux qu'elle voit tes réactions. Tu n'as pas à te cacher devant elle, tu n'as pas à fuir ou à avoir honte. Elle te demande alors, si tu as peur d'elle. Question légitime après tout ce qui vient de se passer, tu baisses la tête, tu as besoin de réfléchir un peu à ta réponse. La jeune femme continue alors de parler, te disant qu'elle ne t'en veut pas et sa voix se fait plus petite, douloureuse, alors qu'elle te demande de ne pas l'abandonner, de ne pas lui mentir. Tu oses prendre ses mains dans les tiennes, les serrant doucement.

« Je n'ai pas peur de toi Victoria. Parce que c'était pas toi ça.. C'est la maladie. Ca fait parti de toi et je l'accepte. Et bien sur.. C'était assez effrayant et j'sais pas encore.. Comment bien gérer la chose. Mais avec un peu de temps.. J'suis sur qu'on y arrivera. »

Tu poses ton front contre le sien, ton nez venant doucement frôler le sien.

« J'te promets que j'te mentirais plus à partir de maintenant. Et jamais je t'abandonnerais jamais Victoria.. Je t'aime. »

Please don't do that
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité

Dim 20 Déc - 19:11

Je déambule, je fais des bulles, attention la chute

Je sens son étreinte autour de moi. Cette chaleur, cette force sur moi, Tora a le dont pour m'apaiser depuis que nous sommes gosses. Je reste contre lui en sanglotant doucement. Petit à petit, je me calme, je m'apaise et je l'écoute parler.
Il n'avait pas répondus à ma question. Est-ce que je lui faisait peur ? Il aurait pu répondre oui, je l'aurais parfaitement comprit et il aurait même eu raison d'avoir peur. Alors je reprend la parole et je le supplie de pas m'abandonner ni de me mentir. Je ne sais pas si je supporterais une nouvelle séparation.
Ma voix avait vite fait réagir le jeune homme. Il pose son front contre le mien et je pouvais sentir le bout de son nez proche du mien. Son souffle frôlait ma peau, je sentais l'odeur de son corps et comme souvent depuis son retour, mon corps se crispe. Sa présente, sa proximité...une vague de chaleur se rependait en moi comme à chaque fois. Mes joues se mirent à rougir, mais je ne disais rien, je préférais profiter de ce moment.
J'ouvre en grand les yeux à la fin de sa phrase. Je t'aime...ce mot il me l'avait dit très souvent quand nous étions enfants. Mais bizarrement là il me faisait un autre effet. C'est pas le moment de parler de ça alors je resserre un peu mes bras autour de lui et je murmure.


« Merci Tora »

Il pouvait entendre que ma voix était plus calme et ça c'était bon signe. Je ferme les yeux quelques secondes et je me laisse guider par les battements de son cœur. Je ne serais pas dire combien de temps je suis restée comme ça, mais la raison me rattrape et doucement je me retire de son étreinte en murmurant les yeux encore rougies par mes anciennes larmes.

« Tora...Faut que je retourne dans ma section... Tu veux bien me ramener ? »


Je le fixe du regard, un regard doux et tendre comme avant. Il devait sûrement travailler ce soir. Je me mordille la lèvre inférieure et je lui propose.

« Si tu veux je te tiens compagnie dans ma section quand tu travails...Je te dérangerais pas promis et...bah tu me manques en fait »

Je rougie en annonçant ça. Ça sonnait bizarre dans ma bouche, peut-être parce que hormis lui je l'ai dit à personne. Tora est sûrement le seul à qui j'ai toujours dit je t'aime ou tu me manques et quand on a dix ans c'est mignon...mais maintenant à nos âge qu'est ce que ça peut signifier ? Ce qui est sure c'est qu'aucun de nous deux ne cherchera d'explication sur le sens de tout ça.
Je me lève alors quand il décidera de se lever, et pour être sur qu'il ne se sauve pas, je lui tiendrais la main en fixant l'horizon et surtout la belle vue que ce toit nous offres.




:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité

Ven 22 Jan - 15:59

Je déambule, je fais des bulles, attention la chute

Feat Victoria Hakumi



Tu avais du mal à te rendre compte de ce que tu venais dire. Je t'aime. Tu le pensais, tu en étais sur. Mais ça restait bizarre pour toi de dire ça comme ça, à haute voix. Tu ne faisais pas, voir jamais dans le sentimental. Alors ce n'était pas rien venant de toi. Comme réponse, un merci, un peu vexant.. Cependant tu n'allais pas lui en vouloir, après tout ce qui venait de se passer.. Tu ne voulais plus y penser. Tu poussas un léger soupire, soulager de la sentir plus calme, là dans tes bras.

« Tora...Faut que je retourne dans ma section... Tu veux bien me ramener ? »

Tu hochas la tête légèrement. Sans vraiment lui poser de question, tu l'attrapas sous le dos et les jambes, le prenant comme une princesse pour redescendre les escaliers avec elle. Il ne fallait pas trop que tu tardes, tu étais là pour bosser quand même.. Et même si le vieux avait l'air compréhensif, il ne couvrirait pas éternellement. T'avais trop besoin de fric pour te permettre de glander.

« Si tu veux je te tiens compagnie dans ma section quand tu travails...Je te dérangerais pas promis et...bah tu me manques en fait  »

Ton œil se fit rond et tes joues s'empourprèrent légèrement. Merde. Pourquoi tu réagissais comme un adolescent ?

« Ce soir ? Ou une prochaine fois ? Tu devrais peut-être te reposer.. Et penser à soigner ton poignet à l'infirmerie.. Non ? »

Tu ne voulais pas la quitter non plus, mais c'était ce qui te semblait être le plus sage à faire. Arrivé en bas des escaliers, tu la déposas délicatement par terre.

« Tu vas pouvoir marcher jusque.. Euh, jusqu'où tu veux ? »

Tu jetas un coup d'œil à ta montre.

« Va falloir que j'y aille.. Après mon boulot je repasserais, pour te donner les heures où je bosse dans cette partie de l'établissement.. Ca te va ? »

Please don't do that
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité

Lun 25 Jan - 15:10

Je déambule, je fais des bulles, attention la chute

Je sursaute durant quelques secondes en sentant les bras de Tora sous mes jambes et dans mon dos. Instinctivement je m'agrippe à son cou et je me vois survoler les escaliers. Malgré son visage de grognon, Tora avait toujours eu un grand cœur avec moi et le voir me porter ne me choquait pas. Je pose alors doucement ma tête sous son menton pour profiter du calme. Je lui propose ensuite de lui tenir compagnie. Ce soir ou un autre soir c'était comme il le voulait après tout.
Ses mots me frustre, car j'aurais aimé qu'il réponde oui pour ce soir, mais d'un côté il n'a pas tord..J'ai besoin de repos après ce qu'il vient de se passer.
Je retrouve vite la terre ferme et doucement je retire mes bras. Je jette un œil dans le couloir et je lui réponds en souriant timidement.

« Je vais bien. T'en fais pas j'aurais aucun mal à retourner à ma chambre »

Je réfléchie quelques secondes à sa proposition, puis je fait oui de la tête en ajoutant.

« Je vais me reposer. Et quand tu viendras, tu n'auras qu'a toquer. Si Aiji est là et qu'il dort je sortirais te rejoindre. Si je suis seule je te ferais entrer. Ça te va ? »

J'attends sa réponse, puis je commence à m'éloigner. Mais au bout de quelques pas, je me stop dos à Tora et je réfléchis quelque secondes. Mon côté petite chipie apparaît et je me tourne pour sautiller jusqu'à lui. Je me mets sur la pointe des pieds et je lui vole un baiser. Il était bref mais agréable. Je pose ensuite mon doigt sur ses lèvres pour l'empêcher de parler et je lui dis.


« Shut...A tout à l'heure »

Je parle ensuite en trottinant jusqu'à ma section. Je disparais dans la pénombre pour aller me réfugier dans ma chambre. J'en profite pour prendre mon traitement afin d'éviter une nouvelle crise. Une bonne douche me fait du bien et je vais ensuite m'allonger dans mon lit en pyjama pour me reposer en espérant que Tora tiendra sa promesse de venir me retrouver.
Je ne mets pas longtemps à m'endormir et mon médicament fait vite effet, car je ne fais aucun cauchemars. Je dors alors paisiblement et lorsque j'ouvre les yeux, je regarde directement mon réveil. J'ai dormis trois heures. Je me sens mieux, mais est ce que Tora va venir ?
Je me lève et je décide de me rhabiller pour aller me promener dans la cour. Avec un peu de chance je croiserais Tora dans les couloirs.
Je sors de ma chambre, mais je n'avance pas...je me retrouve nez à nez avec un autre malade. Je le connais bien il arrête pas de me chercher. A chaque fois Aiji me protège mais là...je suis seule.

« Victoria...Comment on se retrouve ? »

J'avale avec difficulté ma salive. Pour une fois j'aurais voulus que Vi soit là...elle m'aurait aidé à lui faire peur. Je tente alors de passer à côté mais d'un geste rapide il me pousse contre la porte de ma chambre.

« Tu vas pas te sauver comme ça...T'es jamais seule »

Je pouvais voir sur son visage qu'il était pas amicale du tout. Je me résigne et je baisse la tête en espérant qu'il disparaisse...Mais c'est pas une hallucination...




:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité

Lun 1 Mar - 16:33

Je déambule, je fais des bulles, attention la chute

Feat Victoria Hakumi



Vous vous reverrez plus tard, assure t-elle. Là devant les escaliers, tu sens bien qu'elle a autant envie que toi de ne pas partir. Vous vous regardez dans un moment de silence. Aller, faut bouger. Essayes-tu de te convaincre silencieusement. Tu la vois faire le premier pas tandis que tu restes immobile et puis... Et puis elle revient. Sautillant comme une gamine jusqu'à toi, tu l'observes un peu médusé. Elle t'embrasse. Pas sur la joue. Sur les lèvres. Tu clignes des yeux plusieurs fois, ayant du mal à percuter ce qui vient de se passer. Tu allais parler, sans vraiment savoir quoi dire et Victoria pose son doigt sur ta bouche.

« Shut...A tout à l'heure  »

A nouveau, tu la regardes s'éloigner sans bouger d'un poil, étêté par ce qui vient de se passer. Décidément, elle t'en a fait voir de toutes les couleurs aujourd'hui.. Tu secoues la tête, pensant qu'il ne s'agissait que d'un moment.. De folie ? Va savoir. Les joues légèrement rougis, tu finis par retourner à ton travail. Victoria ne quitta cependant pas tes pensées. Comment pouvait-elle passé d'un état qui lui avait fait faire l'impensable à ton égard à.. Un baiser ? Tu n'avais clairement pas la réponse à cette question et.. Ca t'énervait de pas comprendre. Tu savais que la maladie avait un rôle dans tout ça mais.. Raaah. T'es pas fait pour réfléchir.

Les heures passent lentement, tu as du mal à te concentrer sur ce que tu fais. Tu regardes l'heure sur ta montre, toutes les dix minutes, comme si le temps allait s'accélérer d'un coup. Tu veux juste.. Etre avec elle.
Finalement, après trois heures, vient la fin de ton service. Avant de redescendre vers les dortoirs, tu passes regarder ton planning de la semaine et le réécrit sur une autre feuille pour Victoria. Tu t'appliques autant que tu le peux, tu n'as jamais eu une belle écriture. Tu glisses le papier dans ta poche et te rend à votre lieu de rendez-vous. Et alors que tu te rapproches, tu vois deux silhouettes non loin de la chambre de Vi. C'était elle et.. Un type. Son colocataire ? Non.. Il a pas l'air franchement très amical. Tu grognes, arrivant par derrière.

« Y a un soucis ? »

Tu jauges le mec, à priori tu n'aurais pas de mal à le mettre à terre mais.. On est jamais sur de rien avec les infectés. Ton oeil se pose sur ton amie. Elle a l'air apeuré.

« J'te conseille de déguerpir vite fait si tu ne veux pas d'ennuies. »

Please don't do that
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité

Lun 1 Mar - 21:37

Je déambule, je fais des bulles, attention la chute

J'aurais tout donné pour que cet andouille soit une hallucination. Mais il se trouve que non. Je garde la tête baissée et je compte dans ma tête en espérant qu'il parte. Rapidement une douleur se fait ressentir dans mon poignet, car il venait de me le saisir violemment. Je pousse un couinement de douleur qui semble lui faire plaisir. Je sens les larmes monter dans mes yeux. Je me calme vite quand la voix de Tora raisonne. Je tourne la tête vers mon ami et vu mon regard il va vite comprendre que j'ai besoin d'aide.

Première sommation l'infecté ne réagit pas. Deuxième il commence à comprendre et l'œil de mon ami n'a rien d'amical. Je tire un grand coup sur mon bras pour me dégager et me cacher derrière Tora. L'infecté vit un pas en avant, mais au loin on entendis des bruits de pas et des voix d'homme. Les surveillants...Ils sont là .
L'infecté prend alors peur et fait demi tour pour partir. Pendant ce temps-là je serre Tora par la taille et je murmure.

« Merci Merci »

Les voix approchent de plus en plus alors je relâche mon ami et je recule. On pouvait voir que j'étais déçue. Nous n'allions pas pouvoir passer la soirée ensemble, les surveillants ne comprendraient pas pourquoi le mec du ménage est dans la chambre d'une infecté. Je soupirs et je lui dis

« Décidément...on va jamais pouvoir passer une soirée ensemble »

Je soupirs à nouveau et je remarque qu'un papier dépasse des affaires de Tora. Un peut taquine je le prend en le charriant un peu.

« Des mots d'amour d'une fille ? »

J'ouvre le papier et je vois des horaires, des jours . Je comprends vite que c'est un planning et Tora me l'explique très vite. Je rougie un peu trouvant touchant le fait qu'il veuille que je connaisse son planning. Je plis le papier et le range dans ma poche quand les surveillants arrivent enfin. Je décide alors de jouer la comédie en me jetant sur Tora pour un gros câlin.

« Merci Monsieur !!!! J'ai crue que l'araignée allait me manger »

Les surveillants se stoppent et me regarde. L'un d'eux m'appelle

« Vicky ? Qu'est ce qui se passe ? »
« Y avait une grosse araignée...le monsieur du ménage l'a écrasé pour moi ! »
« Ah c'est sympas de sa part. Retourne dans ta chambre maintenant, tu sais que les couloirs le soir c'est pas bon »

Je fais oui de la tête et discrètement je fais un clin d'œil à Tora. Je fonce m'enfermer dans ma chambre. Les deux surveillants observe Tora et ils attendent qu'il parte pour partir aussi...



:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1