Le deal à ne pas rater :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy Buds2 (Via ODR ...
599 €
Voir le deal

Donnez un grain d'audace au timide, il deviendra roi. || PV Yubel
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Invité

Anonymous

Invité

Mer 20 Oct - 2:10



Jeudi 24 avril 2110

Très franchement, si je n’ai pas le droit de regarder ce que cette personne veut me faire manger, je n’y toucherais pas. C’est vrai que… je ne regardais pas les aliments qu’on me donnait avant. C’est comme ça que je me retrouvais dans des états comme celui dans lequel Aiji m’a retrouvé un jour. Le jour de notre premier baiser…
Je sens que mes joues chauffent un peu quand je pense à ça. C’est bi-...

Oh !!
Va pas faire l’amoureux en manque !!!
Quel crétin…
Lis la situation !!!

Shan est étrange.
Il est un peu plus calme qu’avant. Pourtant, il continue de me dire que je fais mal les choses. C’est moins douloureux, je dirais.
Mon attention va à celui qui est avec moi sur le canapé. Il veut bien que je regarde, ce que j’apprécie vraiment. J’ai faim et ça m’aurait énervé de ne pas pouvoir profiter au moins un peu. Contrairement à ce qu’on nous sert à l’école, je vais pouvoir voir s’il n’y a pas “des bonbons qui font des effets bizarres sur le cerveau”. Je ne me rappelle pas de tout ce qu’il s’est passé ce jour-là, mais l’explication de Aiji m’a marqué. Je ne comprenais pas avant d’y avoir beaucoup réfléchi et, surtout, avant de savoir que mes “parents” sont en fait des monstres.

Monte pas sur tes grands ch’vaux !!
Reste à ta place !!!!

Shan a raison.
Je suis en train de prendre un peu trop confiance. Pourtant, je n’arrive pas à penser autrement. En plus de ça, quand je prétends pour moi-même que je me fiche pas mal de ne pas avoir droit à un festin, je ne mens pas. Je suis déjà tellement content de profiter d’avoir un petit quelque chose sous la dent. Je ne mange pas beaucoup parce que maintenant j’ai peur de ce qu’on me donne, mais ça ne veut pas dire que je n’aime pas manger.
Je soupire un peu en allant à la cuisine. Shan m’insulte et répond à chacun de mes commentaires. Heureusement, j’arrive encore à me concentrer, pas comme avant.

Dans la cuisine, je surveille tout ce que fait Vladimir. Quand il met les pommes de terre dans la casserole d’eau. Quand c’est de la viande dans la poêle. Quand il surveille la cuisson sans faire autre chose, je lui demande si je l’ai réveillé.
Je sursaute.

Chochotte !!
Tu m’fait honte !!!

Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il se mette à rire comme ça…
Je sens qu’il ne se moque pas. Je sens qu’il ne veut pas me faire du mal. Je l’entends. Ce n’est pas comme les rires que je peux percevoir à l’école devant moi ou venant des monstres. Pas même comme Shan. Alors, ça va maintenant. En plus, il me dit que je ne l’ai pas réveillé, que ce n’était tout simplement pas possible puisqu’il venait de rentrer chez lui.
Je le regarde. Je crois que je veux comprendre cette personne… Je l’écoute aussi me parler. Je ne comprends pas tout, mais je saisie ce que je veux savoir.

Et tu l’crois ?!!
T’es vraiment qu’un pauvre naïf !!

J’hésite.
Un moment.
Mais je finis par avouer avant de subir des cris venant de l’intéressé :

Shan te crois pas. Moi si, mais Shan me dit qu’il faut pas que j’te crois.


Il ne l’a pas dit comme ça, mais entre les lignes c’était son message. Il n’y a aucun doute à avoir à ce sujet.
Je ne lui laisse pas le temps de répondre. Je pense à quelque chose au sujet du sommeil et j’aimerais simplement le verbaliser :

Moi, j’arrive pas à bien dormir la nuit, sauf quand je suis dans les bras de Aiji. Aiji, c’est la personne que j’aime le plus. Mmh… Pas comme les monstres  m’aimaient… Enfin… … C’est quoi l’amour en vrai ?


Quand mes “parents” me montraient leur amour, ça faisait mal. Comme lorsque le directeur m’a fait la même chose. Aiji avait appelé ça comment, déjà ? … Je ne me rappelle plus et j’essuie de nouvelles injures venant de Shan à cause de ça…
Et quand Aiji me parle d’amour, ça me fait plaisir. Quand il est avec moi, je n’ai pas peur. Au contraire, j’aime tout ce qui vient de lui.
Tous, sauf le directeur, me disent qu’ils m’aiment mais ce n’est pas pareil. Alors, c’est quoi l’amour ?
Revenir en haut Aller en bas


Yubel Von Sleben

Infecté souterrains

Messages : 58
Date d'inscription : 08/12/2020
Age : 32
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Déc - 22:28
La méfiance du jeune Yuki était parfaitement compréhensible, vu ce qu'il avait vécu. A sa place, n'importe qui serait comme cela. Même lui a eu du mal à faire confiance à l'armée, après ce qu'il avait subi, après avoir appris que son escouade avait été ainsi vendue à l'ennemi. Alors, il prend le temps de lui montrer tout ce qu'il fait, il prend le temps de le mettre en confiance. Comme il avait pris le temps de mettre en confiance Yhsim lors de leur première rencontre.

Il fallait bien dire que cette première rencontre n'avait pas été de tout repos. Il revenait de son travail, d'assez bonne humeur car il allait pouvoir rentrer plus tôt et faire une surprise à sa chère et tendre. Il avait vu cet attroupement, n'en comprenant pas la raison au départ, mais en entendant ce qui se disait et en relevant la tête, il n'avait pu retenir un juron en russe. Il s'était précipité à l'intérieur du bâtiment, dégageant le garde de sécurité planté devant l'escalier menant au toit et demandant au flic qui tentait - pitoyablement et sans grande volonté - de négocier de bien vouloir foutre le camp.

Il s'était approché, jusqu'à ce que le jeune lui dise de ne pas faire un pas de plus où il allait sauter. Il avait discuté, il avait voulu en apprendre plus sur lui. A chaque fois qu'il sentait qu'il progressait, il avançait d'un pas. Durant deux longues heures, il avait ainsi discuté de tout et de rien, lui demandant ses plats préférés, ce qu'il détestait, et il s'était doucement rapproché. Jusqu'à être à portée, jusqu'à pouvoir le saisir s'il décidait de sauter. Mais il avait choisi de lui faire confiance, il avait choisi de ne pas faire de geste pouvant faire croire qu'il voulait juste l'empêcher de sauter puis s'en aller.

Et à raison. Yhsim avait finalement choisi d'abandonner son idée folle, même si cela lui avait valu de fondre en larmes.


"Shan te crois pas. Moi si, mais Shan me dit qu’il faut pas que j’te crois."

La voix de Yuki le tira de ses souvenirs. Ca lui faisait parfois mal de repenser à sa première rencontre avec Yhsim, surtout de savoir qu'il n'avait pas pu - ou pas su - l'aider assez pour le convaincre d'aller de l'avant. Son ami restait toujours englué dans sa souffrance, et il ne voyait pas quoi faire de mieux. Et la méfiance de Shan ne l'étonnait pas du tout. Peut-être avec le temps, il arriverait à le pousser à changer d'avis ?

"Moi, j’arrive pas à bien dormir la nuit, sauf quand je suis dans les bras de Aiji. Aiji, c’est la personne que j’aime le plus. Mmh… Pas comme les monstres m’aimaient… Enfin… … C’est quoi l’amour en vrai ?"

La question la plus difficile à répondre. Surtout en sachant qu'il avait Yhsim qui doutait que quelqu'un puisse l'aimer... Inutile de poser cette question au hackeur, il n'en tirerait que des remarques sarcastiques avec de la chance.

"C'est assez compliqué à expliquer. Ca varie selon les personnes... mais si je devais donner une définition, je dirais que c'est ressentir un sentiment très fort envers quelqu'un, vouloir le protéger, vouloir être à ses côtés peu importe ce que la vie nous réserve. Du moins, c'est ainsi que je pourrais le résumer."

Il retint un soupir, terminant la préparation du repas de Yuki avant de servir dans une assiette. C'était réellement compliqué...

"Et voilà pour toi ! Il en reste, si jamais tu as encore faim. J'ai l'habitude de cuisiner beaucoup, généralement car j'ai un appétit assez grand."

Tout le contraire d'Yhsim qui la moitié du temps touchait à peine à son assiette.
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3